Atelier de formation à Internet dans le Mali rural : le compte-rendu de Boukary Konaté


« Il est normal d’essayer la réalisation de certains rêves de belles initiatives au lieu de méditer et de les laisser passer. N’est-il pas important que les populations rurales soient prises en compte dans le domaine des NTIC ? La réponse est oui dans tous les cas, car ça permettra à cette partie du globe de s’informer, d’informer, de communiquer, de faire des recherches d’échanger et de partager.
Cela ne pourra jamais se savoir tant qu’on ne lance pas des ateliers Internet/multimédia en milieu rural dans les régions pour voir leurs réactions face à cet outil précieux qu’ils n’avaient jamais vu à forte raison de toucher. Ainsi, nous nous rendrons compte des facteurs qu’il faut prendre en compte pour mettre les NTIC à la portée de nos braves populations. Cela leur permettra d’avoir d’autres expériences sur le net afin de les aider à mieux développer leurs activités agricoles, maraîchères, et leurs petites activités de rapport.
C’est dans ce contexte que l’atelier Internet/multimédia mis en place par toujours pas sage, assuré par Boukary Konaté au Mali, Albertine et Catherine venues de la France pour l’occasion et Claire online from Paris s’est bien déroulé dans la ville de Ségou. (Voir toutes les photos sur Flickr)
L’atelier a durée 5 jours. Nous avons bien respecté les normes de l’équité entre sexes avec 10 participants à la formation dont 5 hommes et 5 femmes du côté des adultes et 5 garçons et 5 filles du côté des enfants encadrés par Caroline pour des cours de Français. Boukary Konaté continuera avec la formation des ces personnes pendant 2 mois après le départ de nos sages formatrices qui appuieront notre expérience étant sur place en France.
Parmi ces personnes formées à Ségou, une seule avait un compte mail sur Google et se limitait à envoyer et recevoir des mails et tous les autres n’avaient pas encore une idée sur ce qu’est l’Internet. Mais aujourd’hui ils savent tous se servir de l’Internet.
Cette première séance de formation à Internet à Ségou s’est très bien déroulée car les participants ont appris beaucoup de choses et ont montré devant nous qu’ils ont compris quelques choses par les petits exercices qu’on leur a donné à faire sur Internet.
Durant tout le temps de la formation, chacun a fait preuve de ponctualité et a prouvé qu’il est intéressé.
Cette formation a également pris en compte les néo alphabètes pour la publication et la lecture des information sur la version bambara de Maneno. Chacun dans ces interventions à la fin de la formation a soutenu cette idée de la prise en compte de nos langues nationales dans le domaine des NTIC.
Chaque participant a aussi évoqué sa vision sur la sagesse et trouvent ces débats autour de la sagesse doivent continuer à tous les niveau pour permettre à tout le monde d’acquerir l’expérience des sages. Ils ont encore ajouté que le site sera très bénéfique pour les jeunes générations.
Les enfants aussi ont eu un très bon souvenir de vacances à travers les séances de lecture et de petits jeux qu’ils ont eu à faire avec Caroline.
Cette première expérience de formation nous a montré que les populations ont juste besoin d’une sensibilisation et une formation pour qu’ils soient des vrais internautes.
A la fin tous les participants ont montré qu’ils étaient contents et souhaitaient que ces sortes d’initiatives se multiplient dans chaque région du Mali pour que l’internet soit connu de tous.
Ils ont beaucoup remercié la Fondation Orange Mali, les agents de l’ONG Jigituguton, et les formateurs français et maliens et tous ceux qui ont fourni de l’effort pour la réussite de cet atelier. On s’est serré les mains.
Nous nous sommes déjà apprêtés pour commencer la formation demain mardi 18 Aout 2009 à Cinzana-Gare dont vous ne manquerez pas de lire le compte rendu sur le site ».
Le compte Twitter du projet Toujours pas sages: @toujourspassages
Atelier de formation à Internet dans le Mali rural : le compte-rendu de Boukary Konaté

Publicités

Une réflexion au sujet de « Atelier de formation à Internet dans le Mali rural : le compte-rendu de Boukary Konaté »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s