Nsiirin: n y’a da surukuba ni kungo sogow la.


Don dɔ, kɔɲɔn tun bɛ kungo sogow la. U ye tile bɛɛ kɛ u ma dumuni kɛ. Wula fɛ, waraba ye sogo caman faa, k’olu joli min fɔ k’a fa. A ye weele bila kungo sogo bɛɛ ma, u nana sogow damadɔ dalen sɔrɔ dugu ma. Waraba ko kungo sogow ma: »ne kɔnɔ fara, dumuni filɛ, nga walasa aw k’a dun, aw bɛ danni kɛ fɔ 40. Ni min tila la bɛɛ ɲɛ, o bɛ dumuni kɛ. Komi bɛɛ fɛ suruku kɔrɔ nalonnen don, u fɛ o sen t’a la.
Bɛɛ ye danni daminɛ kelen, fila saba, naani…. Tɔw b’o la tuma min na, suruku kɔrɔ ko: » kɔnɔtɔn saba, saba kunba gansan, duuru fila jɛlen tan, o ye bi naani ye. » Cogo wɛrɛ la: 9 sigiyɔrɔma 3 kafolen 3 la kafolen 5 kafolen 5 la = 40 ye. Suruku Kɔrɔ tila la bɛɛ ɲɛ, a ye dumuni ta k’a dun.
N ye nin Nsiirin ta yɔrɔ min na, n y’a bila yen.
Nin nsiirin in kun ye ka demisɛnni dege kunfɛ jate teliman na kabin a fitini. A kun dɔ ye fana demisɛnni k’a dɔn ko tuma dɔw la, a ka kan ka baara kɛ ni hakili ye, ka ko cunnen dɔw ɲɛna bɔ a yɛrɛ ye.

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Nsiirin: n y’a da surukuba ni kungo sogow la. »

  1. Je pense, ce conte veut aussi dire : ne minimise jamais quelqu’un, même l’hyène (la sotte) est dès fois intelligente. J’ai entendu aussi dans mon enfance au moins un ou deux contes où l’hyène a gagné sur le lièvre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s