Gardons la prononciation initiale de certains noms


Le nom est un mot qui désigne une personne, un animal ou une chose. Des fois après avoir désigné cette chose, ce même nom peut avoir une signification qui a une importance capitale dans notre société. Le mot grenier (jigiɲɛ) est un de ces mots. Certaines personnes prononcent jiginɛ. Quelle est la bonne prononciation parmi celles-ci?
Je me suis assis pour regarder et analyser, j’ai trouvé le mot jigiɲɛ comme la bonne prononciation par ce qu’au-delà de la chose palpable que ce mot désigne, il a une autre signification très important dans notre vie quotidienne.
Le grenier (Jigiɲɛ) est un objet dans lequel on garde les céréales pour les protéger. Quand on met un espèce de céréale dans un grenier, ce grenier est appelé au nom de ce céréale. C’est ainsi qu’il ya le grenier de mil, d’arachide, de maïs, et il y a un autre grenier appelé le grenier de sorgho très connu par les Touré, les coulibaly, Les samaké et les Sogoba et ils le protègent bien.
Après ces choses palpables désignées par le mot grenier (Jigiɲɛ), qu’est ce que ça peut signifier? Qu’est ce que ça joue comme rôle dans notre vie sociale? Pour connaitre cela, il nous faut décomposer ce mot.
Jigi: espoir, soutien…
ɲɛ: combler
Jigiɲɛ signifie, être comblé d’espoir, être soutenu, être à l’aise.
Si le grenier est rempli de céréales, on est comblé d’espoir, on est à l’aise.
Pendant l’hivernage, tous les membres de la famille vont cultiver au champ et dans un même grand champ pour tous. Après la batail, ils gardent les céréales dans le grenier pour les protéger, ils les prennent petit à petit, pour en faire de la nourriture. Tout le monde mange, c’est pour tout le monde, tout le monde mange à sa faim.
Au-delà de la nourriture, si les membres n’ont pas d’autres activités de revenues, le chef de famille, de temps en temps, vend les céréales pour résoudre les problèmes financiers de la famille: prix de condiment, impôts, dotes…. Le reste de ces dépenses est complété par la somme apportée par les membres qui viennent de l’exode rural, si le voyage a été bon.
Ainsi, si les récoltes ont été bonnes, les greniers (Jigiɲɛw) sont remplis, et ainsi, l’espoir du chef de famille et des autres membres est comblé, ils sont à l’aise.
Ceux qui doivent aller à l’exode rural se préparent pour partir chercher de l’argent. A l’approche de la prochaine saison pluvieuse, ils reviennent à la maison pour cultiver. Ils remettent la somme obtenue au chef de famille pour les différentes dépenses.
Si on comprend bien le sens du grenier ( jigiɲɛ), cela peut servir à quoi?
La compréhension du sens de ce mot nous permettra de bien protéger le grenier dans la famille. Chaque membre de la famille comprendra que si lui seul a volé le contenu du grenier, il cause déception à tous les autres membres de la famille
La connaissance de la signiffiaction du mot grenier encouragera aussi les membres de la famille à bien travailler au champ car ils savent que ce qui fait éviter la famine à la famille, d’être à l’aise durant l’année, de rendre agréable l’exode rural, c’est de bien cultiver pour remplir le grenier.
Celui qui prononce « jiginɛ », je n’y vois pas de sens à ce mot en bambara et si cela n’a pas de sens et qu’il a fait disparaitre le mot « ɲigiɲɛ », cela signifie que nous avons perdu un mot qui a une importance capitale dans notre vie sociale.
Gardons la prononciation initiale de certains noms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s