Moto-taxis, petite activité de revenue dans la ville de Ségou, Mali.


L’Internet, c’est cela ! Savoir étant sur place, qui est, que pense, que fait l’autre à l’autre bout du monde.
Chaque petite contrée du globe se débrouille en sa façon et cela doit être découvert par l’autre.
Les mototaxis à Ségou constituent une activité de revenue pour certains jeunes de la ville et facilitent aussi le déplacement. Aujourd’hui, les motos chinoises Jakarta, Yamaha et autres marques ont dominé le terrain et cela a rendu le déplacement très simple et rapide. Tout le monde n’ayant pas le moyen de s’en procurer, certains sont obligés de faire recours à d’autres moyens de transport comme des mototaxis pour les courtes distances. Cela a permis à beaucoup de jeunes ségoviens de pour couvrir les besoins financiers quotidiens.
Voyant ces mototaxi partout à travers la ville, surtout entre le centre ville et Péléngana, je me suis approché à un jeune conducteur de ces mototaxis pour avoir plus d’information.
Après mes différentes questions, il me dit qu’il a finit avec les études en série comptabilité. Au lieu de s’assoire dans le chômage, il fait ce travail pour combler ses besoins et beaucoup d’autres jeunes comme lui.
Comme réponse à la question de savoir comment ça se fait pour avoir ces mototaxis, il me dit que ça se passe de différentes manières :
Ces mototaxis sont donnés à des associations de jeunes par ANPE. Les jeunes travaillent avec pour rembourser comme convenue avec le service donateurs.
Il y a aussi des personnes dans la ville qui ont le moyen, ils achètent ces motos et les donnent en location à des conducteurs qui leur doivent quotidiennement comme son cas.
Il y’a d’autres aussi qui achètent pour eux-mêmes, d’autres sont aidés par leurs parents. Ainsi, ils conduisent pour eux-mêmes et ne remboursent personne.
De savoir s’il gagne dans ce métier, la réponse est affirmative car il est payé à la fin du mois par le propriétaire et il dit qu’il essaie de s’organiser pour résoudre ces problèmes avec cette somme.
Il y a deux sortes de mototaxis. Il y en a qui prennent 8 personnes plus le conducteur, il y en a qui prennent 10 personnes plus le conducteur. Chaque client paie 50 F CFA sur les courtes distances et 100 F CFA sur les longues distances.
Le conducteur est payé à 25000 F CFA quand la recette journalière est fixée à 5000 F CFA. Celui dont la recette journalière est fixée à 4000 F CFA est payé à 20000 F CFA.
Pour les difficultés qu’il rencontre, il me dit que dans tout travail il y a des difficultés et que la solution à cela est d’aimer tout ce qu’on pratique comme métier et essayer de surmonter les obstacles surtout eux qui rencontrent à tout moment de nouveaux clients. Tout le monde n’a pas la même façon de voir. Certains sont simples, patients, d’autres veulent aller contre la montre, c’est à nous de gérer tout cela. Ce n’est pas très facile, mais nous gérons a-t-il ajouté.
Moto-taxis, petite activité de revenue dans la ville de Ségou, Mali.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Moto-taxis, petite activité de revenue dans la ville de Ségou, Mali. »

  1. « Chaque petite contrée du globe se débrouille en sa façon et cela doit être découvert par l’autre. » Je suis tout à fait d’accord, et c’est pour cela qu’on aime beaucoup lire ton blog!
    Par exemple, j’ai vu des moto-taxis dans plusieurs pays en Afrique mais jamais celles qui prennent 8 ou 10 personnes. Très intéressant! (et bravo pour la photo, la prochaine fois il faut nous montrer la moto pleine de passagers, ha ha)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s