Le téléphone portable joue un grand rôle dans les activités commerciales en milieu rural.


Parcourir 275 km en moto, c’est fatiguant, mais bénéfique quand on se réfère sur les objectifs visés : chercher, trouver et partager. Avec mon propre moyen de transport, je m’arrête comme je veux, là où je veux et quand je veux pour échanger avec les populations rurales.
Toujours lors du voyage pour la fête de tabaski (Aid), Fasokan, de village en village, échangeait avec les populations rurales pour : s’informer et informer.
C’est dans ce sens que je me suis adressé à ces commerçants de céréales à Bènkèbougou, un village situé à 170 km de Bamako sur la route de Ségou.
Nous avons un peu échangé sur la place du téléphone mobile dans leurs activités commerciales.
En ces termes, ils répondent à mes questions :
« Nous utilisons beaucoup le téléphone portable pour prendre des informations sur les différents prix dans chaque village pour aller pour les achats là où c’est moins cher. Avant l’arrivée du téléphone, nous nous rendions dans des marchés et nous ne trouvions pas assez de céréales à acheter et nous retournions comme ça non satisfaits. Mais avec l’arrivée du téléphone, ce problème est résolu. Nous nous informons sur place sur les situations des céréales et des prix dans les marchés hebdomadaires qui nous entourent afin de nous rendre directement au marché le moins cher. Auparavant, nous partions à la rencontre en cours de route, des paysans qui venaient vendre leurs sacs de mil au marché. Aujourd’hui, nous ne faisons plus cela. Nous pouvons directement prendre contact avec eux pour qu’ils nous réservent leurs sacs de mil.
Des marchés et des villages à notre village nous transportons les sacs par charrette et en cas de panne de charrette en cours de route, nous trouvons une solution immédiate en appelant au village alors qu’auparavant, nous pouvions passer une journée entière entre deux villages en cas de panne.
Quand nous avons un grand stock de mil, nous appelons directement le chauffeur du camion à Bamako pour venir transporter tous ces sacs à Bamako.
Le téléphone portable a été une grande solution dans nos activités commerciales. Il nous a mis en contact direct avec les clients dans les villages et dans les villes. Il a vraiment raccourci la distance. »
Le téléphone portable joue un grand rôle dans les activités commerciales en milieu rural.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le téléphone portable joue un grand rôle dans les activités commerciales en milieu rural. »

  1. c’est vrai que le portable joue un grand role dans le milieu rural mais cela demande aussi bcp de dépense pour les paysans qui sont souvent obligé d’acheter du crédit et dés fois largent manque

  2. Merci,�Basile�pour ce commentaire qui ne fait que de contribuer aux réflexions autour cet outil précieux de communication qui a remplacé les déplacements à dos de cheval, à dos d’âne, à dos de vache et pendant lesquels déplacements très lents, les paysans sont exposés à la faim, à la soif, à l’attaque de certains animaux féroces quelques fois, sans oublier aussi toute la fatigue de ces animaux transporteurs.

    De même, 200 F CFA de recharge téléphonique a épargné les paysans de la journée de pédalage de la bicyclette sous le soleil ardent pour annoncer le décès d’une grand-mère à son petit fils qui se trouve dans un village à 30 km.

    Egalement, 300 F CFA de recharge téléphonique a remplacé les 650 F CFA de litre d’essence chez le jeune paysan pour aller annoncer la célébration de son mariage à son ami qui habite dans un village à 40 km et l’a également épargné des différentes pannes possibles sur une distance où des fois il n’ya pas de réparateur de motos.

    Que dire d’un commerçant qui gagne en retour d’un appel téléphonique d’information à 1000 F CFA, un bénéfice de 50000 F CFA�?

    L’analyse de tous ces facteurs doit nous faire comprendre davantage la nécessité du téléphone en milieu rural sans oublier de noter que ces populations utilisent le téléphone par grande nécessité. Sans oublier de noter également que, des fois, les jeunes ruraux en ville, rechargent de temps en temps, les téléphones de leurs parents.

    Toujours dans le même sens

    Merci de continuer à élargir les réflexions autour de ce sujet.

  3. vous savez vous faites du bon travail j’aime bien votre reflexion et je suis de trés pret vos publications car nous avons ensemble un combat :la lutte contre la fracture numerique et ca �personne ne le fera à notre place
    bonne continuation

  4. l’afrique doit avoir ses maisons de telecommunication afin que le prix de la communcation soit accessible à tous!

    oui , nous pouvons par une volonté politique et populaire !!!

    comme akendewa.org, alldeny.fr;etc……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s