Le grand cinéaste s’en est allé


En France, même s’il est moins connu qu’au pays, il est aimé et tout le monde se souvient de lui.
Une amie en France m’a appris le décès récent de Sotigui Kouyaté qui a leiu le 17 avril 2010. Sotigui était très respecté pour son théâtre et ses films là-bas.
Sotigui Kouyaté est beaucoup connu au Mali même par les enfants à travers ses films « Soundjata Ketita » dans lequel il est nommé Djeliba et « Siya Yatabary » dans lequel il est nommé Wakanè.
Sotigui, dans son film « Sounjata Keita », joue pleinement son rôle de griot conservateur de la tradition, de la culture et de la mémoire collective de la société africaine et de transmission de bouche à orielle des évènements passés de génération en génération. Il est nommé Djeliba dans ce film et apprend à Mabo, sa généalogie. Comme tout enfant africain, écouter l’histoire sur son origine intéresse tellement Mabo qu’il n’arrivait plus à bien travailler à l’école parce qu’il n’avait plus le temps d’apprendre ses leçons. Alors des problèmes se posent :
Pour la mère de Mabo, Djeliba vient empêcher son enfant d’apprendre ses leçons,
Pour Djeliba, lui, il ne fait que son devoir parce qu’en tant que griot de famille, le conservateur des valeurs culturelles de cette famille Keita, si Mabo Grandissait sans connaitre son passé, son origine, il en est responsable,
Bien que le père de Mabo sache que les activités de Djeliba jouent sur les études de l’enfant, il n’avait pas le droit de le chasser s’il respect la tradition de ses parents,
Mabo, très jeune, aime l’histoire de sa généalogie, du courage et de la bravoure de son aïeux Soudjata Keita et ne travaille plus à l’école comme avant.
Beaucoup d’élèves en milieu rural se retrouvent dans ce film pour avoir vécu cette situation entre ce qu’il apprennent par les griots dans la famille et ce qu’il apprennent à l’école.
Cet homme de teint noir, très grand de taille, mince, avec ses cheveux bien ondulés en rasta, son charme, son sourire sa voix tramblante en parlant et sa démarche posée, s’en est allé. Il s’en est allé en laissant les jeunes maliens dans une très grande nostalgie.
Trouvez ici et ici plus d’informations sur l’acteur.
Vous pouvez suivre également la vidéo d’une de ses interviews en français sur TV5
Que son âme repose en paix.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le grand cinéaste s’en est allé »

  1. Keita ou l’heritage de griot etait le titre original de premier film dont vous parlez (et le film a lieu a Ouagadougou et a ete filme a Ouagadougou et Sindou, au Burkina Faso) et le 2eme c’etait Sya ou le reve de python, tout les 2 filmes par son fils Dani Kouyate, qui est Burkinabe. Meme si Sotigui etait ne au Mali, il a vecu longtemps au Burkina et a eu la nationalite Burkinabe (ainsi que francaise). Ile est vrai que la communautre mandingue couvre toute cette zone en Afrique de l’ouest et il y a beaucoup de liens entre Burkina et le Mali

  2. Ping : Barnet estate agents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s