L’hivernage s’annonce bien dans la Région de Ségou


untitledLa condition sine qua non de la réussite agricole est, l’abondance de pluie. De Bamako à Ségou, les champs sont aujourd’hui sources de joie et d’espoir. Les plants poussent bien, il pleut abondamment et l’eau coule partout dans la forêt.
Partout à Cinzana-Gare dans la Région de Ségou, les champs promettent de répondre au rendez-vous des paysans. Le petit mil, le gros mil, le maïs, le fonio, l’arachide, et le poids de terre qui sont les plus cultivés dans la commune de Cinzana-Gare, ont bien poussé. Le sorgo que  » les Coulibaly, les Touré, les Samaké, les Sogoba » sèment en premier lieu pour la période de soudure, promet aussi d’être au rendez-vous.

untitledC’est en ces termes que ce paysan de Bamoussobougou, dans la commune rurale de Cinzana-Gare s’exprime : « Nous disons aujourd’hui Alhamdoulilayi, il pleut abondamment. Ce que le paysan craint beaucoup, c’est la sécheresse et ce n’est pas le cas pour le moment. Nous souhaitons que tout aille bien cette année et nous espérons sur une très bonne récolte »

untitledIl ajoute : « Il pleut chaque jour et le ciel est toujours nuageux. Pour un depuis, nous restions à la maison quand il pleuvait. Il y a de l’eau partout et il est difficile de travailler dans l’eau. Comme il continue à pleuvoir sans cesse, nous sommes obligés de venir travailler pour que les herbes ne nous débordent pas. Cette année, nous sommes vraiment contents et nous souhaitons une bonne finalité de la saison des pluies. »

untitledLe dernier paragraphe de mon locuteur m’a rappelé d’une petite histoire de ma grand-mère défunte contre les paysans paresseux.
Elle disait ceci : « Le paresseux ne veut jamais aller au champ, il souhaite toujours une situation qui l’empêche d’aller travailler. » Et ma grand-mère chantait :

« Lundi, qu’il pleuve beaucoup, nous restons à la maison,
Mardi, qu’il pleuve beaucoup, nous restons à la maison,
Mercredi, qu’il pleuve beaucoup, nous restons à la maison,
Que jeudi soit un baptême chez nous, nous restons à la maison,
Que vendredi soit un mariage chez nous, nous restons à la maison,
Que grand-mère meurt samedi, nous restons à la maison,
Que grand-père meurt dimanche, nous restons à la maison »

Oui, c’est le souhait du paresseux, ne sachant pas que cela conduit la famine dans la famille, dans le village et dans le pays ! Quand il sera chef de famille, il ne souhaitera plus cela parce qu’il saura ce que coûte prendre une famille en charge !

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’hivernage s’annonce bien dans la Région de Ségou »

  1. cen na yorow somiè ta bolo kagni kosobè. N’ka A doon bè, ni san ka gni , jana tigiw ka kan ku janto n’ton ko la. kognènén tien men ko.
    Aw kan bèn ni hakilinan wèrew yè waati wèrew là.

    Bamana Yaranga do

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s