La tradition de boeuf saisonnier


untitledL’hivernage est fini. Les jeunes du village, après trois mois de dur labeur au champ, se regroupent autour de leur théière sous les arbres pour se reposer avant la récolte.
Pour rendre agréable ce moment de repos, les sages du village abattent un gros bœuf. Des tas de viandes se font voir sur les anciennes peaux de bœuf ou sur les sacs. Le prix des tas est fixé en fonction du prix d’achat du bœuf et payable dans deux ou trois mois, à compter de la date d’abattage de l’animal. Tous ceux qui se sentent capable de payer à la date indiquée, se font inscrire pour recevoir leur tas.
Le village de Bamoussobougou, dans la commune rurale de Cinzana-Gare, vient d’abattre hier le 10 octobre 2010, son bœuf saisonnier. Au moment où les jeunes dépouillent l’animal, les sages du village sont sous l’ombre d’un grand au milieu du village pour discuter les conditions d’inscription et le prix des tas.
Bon repos au village et bonne récolte.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s