La période de soudure assurée dans les villages maliens


untitledBientôt les récoltes, mais cette période de l’année, à cause de la mauvaise pluviométrie de l’année précédente ou à cause des criquets pèlerins dans certaines localités rurales, trouve que les greniers et les sacs commencent à se vider. Les chefs de famille commencent à devenir soucieux.
Pour bien prévenir cette période de crise et éviter la faim dans le village, les paysans cultivent le fonio, le maïs et le haricot. Ces plants ont une durée de floraison plus rapide que les autres. Depuis le début du mois d’août jusqu’aux mois de novembre-décembre, la période de la récolte proprement dite, les paysans alternent les nouvelles récoltes de fonio, de maïs et de haricot dans la marmite.
Nous sommes à cette période de gestion de crise alimentaire au village où les paysans récoltent le fonio, le maïs et le haricot, les étalent au soleil, les décortiquent quand ils sont séchés et les conduisent vers la marmite pour lutter contre la famine momentanée. Le haricot est plus approprié pour cette période de crise où quelque fois, ça coïncide avec la production de la beure de karité au village qui rend encore plus délicieux ce repas.

Publicités

Une réflexion au sujet de « La période de soudure assurée dans les villages maliens »

  1. Ping : Recommended Browsing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s