Précaution dans les villages contre une diablesse qui chercherait son enfant égaré



Au cours de mon voyage entre Bamako et Ségou, j’ai vu les murs des maisons tracées avec de la bouse de bœuf dans les villages. Par curiosité, je me suis arrêté pour demander sa signification avec un groupe de femmes assises sous un manguier non loin du village au bord du goudron.

Ce groupe de femmes m’a fait savoir qu’une diablesse aurait perdu son enfant, elle est en train de le chercher dans la forêt et dans les villages. Alors pour l’empêcher d’entrer dans le village, on envoie les enfants faire cette trace sur les murs du village avec le de la bouse de bœuf. Sinon, si elle entrait dans le village, elle pourrait faire des dégâts ou emporter avec elle, l’enfant de quelqu’un à la place du sien.

D’où est venue la nouvelle ?
En fait, comme celle-là, beaucoup d’information de ce genre en milieu rural n’ont pas de source fixe. Elles viennent comme ça de village en village d’oreille à oreille et chacun l’exécute de crainte de ne pas en être victime. C’est pourquoi, j’ai remarqué cette trace dans plusieurs villages sur mon passage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s