Depuis Gao : Un petit geste qui sauve


Des jeunes de Gao qui ramassent les sachets et bouteilles plastiques lors de cérémonies.


Les ordures, surtout les sachets en plastique, les bouteilles d’eau minérales vides, deviennent de plus en plus nos collaborateurs quotidiens. On les trouve jetés partout : dans certaines familles, dans les rues, dans les fossés et sur les voies publiques. Beaucoup parmi nous se servent de ces sachets et de ces bouteilles et les jette sans tenir compte du danger que ça peut causer à l’homme, à la nature, à l’atmosphère, aux eaux et aux animaux.

Les bords des rivières, des marres, des fleuves sont couverts de ces déchets plastiques. Ils sont la cause mortelle de beaucoup d’animaux en ville et dans les villages. Les bouchés peuvent en dire plus lorsqu’ils sont en train de dépouiller les animaux abattus. Les peuls ont perdu beaucoup de leurs animaux à cause de sachets jeté par ci par là. Les paysans de même pour leurs bœufs de labour. Les champs deviennent de plus en plus difficilement cultivables à cause des mêmes sachets. Mélangés à d’autres produits, ces produits qui sont beaucoup sollicités par les femmes de ménage pour facilement transporter les condiments à la maison, peuvent polluer la nature. Tous ces facteurs cités sont nuisibles à l’existence de l’homme qui pourtant, est la principale cause de leur multiplication par terre.

Lors de mon voyage à Gao le 15 octobre passé, j’ai vu des jeunes qui prennent déjà conscience de ce danger. Lors d’une cérémonie, j’ai vu quelques jeunes à Gao, qui se promènent lors des cérémonies pour ramasser les sachets d’eau et de bouteilles en plastiques et les mettre dans un sac en plastique également.

S’agit-il simplement de les ramasser et de les bruler quelque part hors du village ? S’agit-il de les ramasser et de les transformer en d’autres nouveaux produits ? Je ne saurais répondre à cette question vu que mon temps ne m’a pas permis de m’adresser directement à ces jeunes pour avoir les réponse, mais ici, ce qui compte, le seul geste déjà très important, c’est le fait d’avoir l’initiative de les ramasser et de faire de sorte qu’ils ne faufilent pas parmi nous.

C’est un tout petit geste, mais très important qui sauve la nature, la faune, les arbres, les plants, les animaux et même les hommes. Nous devons tous prendre conscience de ce danger, et nous impliquer à éradiquer ce fléau, non seulement en ramassant ceux qui trainent déjà sous les pieds, mais également en jetant les sachets et les bouteilles en plastique dans les poubelles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s