Les élèves ruraux ont découvert leur pays grâce à Internet mobile


Lassana, fils de wa Kamissoko, explique l’histoire de son père aux élèves ruraux sur Internet

Le Mali regorge d’hommes célèbres dans le domaine de la culture. Chacun d’entre eux possède des grandes notions dans un domaine ou un autre. Beaucoup sont connus grâce à l’enseignement de leur histoire à l’école ou par leurs louanges faits par des griots conservateurs de la mémoire collective. Beaucoup restent encore inconnus des jeunes générations.

Internet mobile dans les classes rurales, le blogging au village, les médias citoyens  sont des moyens de faire découvrir aux jeunes générations,  la culture de leur pays. C’est ainsi que les élèves ruraux de 8 villages ont eu la chance d’apprendre beaucoup sur  l’histoire de Wa Kamissoko,  décrit comme tel dans Wikipedia : « Issu d’une communauté de griots traditionalistes chargés de perpétuer la mémoire de la Bataille de Kirina et de l’Empire du Mali qui y fut fondé, il avait acquis une profonde connaissance de la tradition orale mandingue. » Si wa kamissoko, un des grands connaisseurs de la tradition mandingue/malienne, est beaucoup connus des anciennes générations, les jeunes générations pourraient encore ignorer son histoire. « C’est notre première fois d’entendre parler de lui et d’écouter son histoire », ont dit certains élèves lors de la tournée.

@fasokan commentant les images culturelles maliennes en ligne

Ces élèves ont eu la chance, grâce à Internet, de bien regarder l’image projetée de  la tombe de ce grand homme malien et d’écouter oralement son histoire avec son fils, Lassana Kamissoko qui était également fier d’avoir l’occasion d’évoquer les hauts fats de son père devant des élèves localités par localités.

« Cette tournée d’Internet mobile dans les classes à donner une chance à nos élèves de découvrir leur pays sur place, de voir des choses comme l’image du Fort de Médine à Kayes (sur le blog de la Direction Nationale du Patrimoine Culturel du Mali),  qu’ils n’auraient pas pu voir maintenant parce qu’ils sont très loin de là-bas », a dit un enseignant après à la fin du cours d’Internet.

La continuité des activités culturelles  du projet Niger-Loire de l’UNESCO pourrait permettre à beaucoup d’hommes de culture maliens cachés dans les villages reculés comme dans ces images,  d’être découverts et connus par les jeunes générations si le système de medias citoyens se développait dans nos localités rurales.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s