Les œuvres des citoyens ruraux en ville


Des charrues fabriquées par des artisans maliens

Des charrues fabriquées par des artisans maliens

« Aller n’est pas grave, ne pas retourner n’est pas également grave parce qu’un fils de l’hyène est mieux au nord, un autre est mieux au sud. Quand ça chauffe chez l’un, l’autre lui vient au secours. Mais aller pour devenir un sac à dos d’autres personnes, c’est ce qui est grave » voici sous forme de proverbe, ce que donnent comme conseils, certaines vieilles personnes du village qui sont d’accords que certains de leurs enfants résident en ville.

Chaque année, après les travaux champêtres, les jeunes du village rejoignent les villes pour une meilleure condition de vie. A l’approche de la période hivernale suivante, ils retournent au village pour aider la famille à se protéger contre la famine en raser la terre de ces cheveux pour faire place aux plante afin de s’épanouir d’avoir une bonne récoltes. Ils font ces va-et-vient pendant longtemps entre le village et les villes jusqu’à ce qu’ils aient des enfants qui prennent le relais. Au cours de ces va-et-vient, ceux qui ont déjà un métier depuis le village ou qui ont appris un métier en ville comme la maçonnerie, le commerce, le forage à main ou la forge, demandent à leurs parents de se marier en ville ou d’amener leurs femmes avec eux pour résider en ville. S’ils arrivent à convaincre leurs parents et leurs frères et sœurs bras valides au village, alors ils s’installent en ville, non pas pour oublier le village, les parents, les frères et sœurs, mais pour travailler, travailler beaucoup pour se prendre en charge en ville et aider les autres parents en ville pour les dotes, les impôts et autres. Pour cela, ils mettent en pratique leurs savoir faire qui leur apporte beaucoup de revenus afin de vivre dignement en ville.

Voici quelques œuvres de ces citoyens maliens qui passent la journée à taper le fer pour en faire ce qu’ils veulent, au nouveau marché de Madina Coura. Ils fabriquent toutes sortes de matériels agricoles, des théiers, des grosses caisses pour les mariages, des décortiqueuses, des fourneaux, des arrosoirs, des ventilateurs pour forge, des pièces de moulin, des brouettes, des marteaux pour la forge et la maçonnerie, des piques, des pelles, des chaines, des seaux, des abreuvoirs et beaucoup d’autres choses.

Les articles de ces artisans habiles sont vendus dans tous les autres marchés à travers la ville de Bamako, dans les Régions et dans les villages à travers le pays. C’est aujourd’hui une activité qui se développe de plus en plus et commencent à faire conquérir ces articles modernes exportés dans notre pays.

Des semoirs made in Mali

Des semoirs made in Mali


Des fourneaux made in Mali

Des fourneaux made in Mali


Soufflet à forge made in Mali

Soufflet à forge made in Mali


Des caisses made in Mali

Des caisses made in Mali


???????????????????????????????
Commerçant d’articles made in Mali se promenant dans la ville

Commerçant d’articles made in Mali se promenant dans la ville

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s