Le tableau du renard, une technique de prédiction chez les dogons


Tableau du renard chez les dogons

Tableau du renard chez les dogons

En Afrique, surtout au Mali, aller chercher la tranquillité de l’esprit chez les divins est une des pratiques anciennes et elle reste encore d’actualité même de nos jours s’il y a des grands soucis. Seydou Badian Kouyaté, écrivain malien, retrace cela dans son roman intitulé « Sous-l’orage », quand Maman Téné,

soucieuse, se rend chez le féticheur pour aller consulter les esprits afin de savoir à  l’avenir comment va se terminer tous les problèmes autour du mariage de Kany, sa fille.  Ces techniques

de prédiction des événements, varient d’une localité à une autre. Le tableau du renard est une des techniques de divinité pratiquée chez les dogons. Elle est basée sur l’interaction entre les vieux sages et le renard par questions-réponse à travers des observations, des analyses,  et l’interprétation des signes.

Le soir, vers la tombée du soleil, les vieux, gardiens des traditions et de la culture,  détenteurs et conservateurs du savoir africains, se rendent dans la forêt sur une place spécifiquement choisie. Ils arrangent des morceaux de pierre en forme de carré ou de rectangle contenant du sable. A l’intérieur du carré, ils placent des bâtonnets en formulant des questions dont ils veulent avoir des réponses avec le renard. Ils y placent ensuite des grains d’arachide et retournent à la maison. Comme le renard aime les arachides, la nuit, il vient sur le lieu pour manger les grains d’arachides déposés par les vieux dogons.  De par les positions des traces des pattes qu’il laisse dans le carré, il répond aux questions posées par les divins. Le lendemain matin de bonne heure, les vieux sages retournent sur les lieux. Ils observent, analysent et interprètent les traces de pattes laissées par le renard en fonction desquelles, ils prédisent les événements.

Cette technique de divination, une des richesses culturelle de notre pays, existe chez les dogons depuis fort longtemps. Pour sa suivie, elle est transmise de génération en génération. Selon plusieurs témoins, elle a fait ses preuves dans plusieurs circonstances.

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Le tableau du renard, une technique de prédiction chez les dogons »

  1. Merci encore mon frère Konaté pour toutes ces informations aux citoyens lambda que nous sommes. Je pense qu’autrefois et même présentement avec l’arrivée des religions révélées, il y a certaines de ces pratiques qui se déroulent mais très rarement. Le cas du vieux Dogon est vraiment formidable, un monsieur très intelligent car il faut vraiment être intelligent pour pouvoir interpréter les traces du renard. Cela me rappelle aussi à certaines vieilles personnes qui interprétaient les cris des oiseaux, des animaux, ils avaient vraiment ce savoir occulte, un savoir très intéressant à mon avis. Nos sociétés sont vraiment riche de ces savoirs occultes, malheureusement, la plupart de ces possesseurs sont allés sans les transmettre à la nouvelle génération. Et je peux aussi comprendre ce refus de ces vieux, car ces savoirs occultes demandaient des règles dont l’homme devrait les respecter coûte que coûte, alors que nous les jeunes d’aujourd’hui seraient très difficile d’y respecter.

    Bon courage mon frère !

  2. Merci bien pour votre excellent article. Pourriez-vous le traduire en Fasokan? Mon intérêt pour ce site c’est de voir l’écrit du mandenkan (accompagné ou non d’une version dans d’autres langues comme le français et l’anglais).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s